Identités en mouvement 2019/2020

logos comm IDEM

Logo_TriangledC

 

 

 

 

Un projet financé par : Erasmus + , DRJSCS Guyane

Printtéléchargement

 

Crédits photos : Stéphane Lepenant (Samba Résille), Ignace Djaba (Chercheurs d’Autres), Alix Cordesse (Chercheurs d’Autres) 

L’Association Chercheurs d’Autres, qui mène des projets participatifs culturels pluri-médias avec les populations du Haut-Maroni depuis 11 ans, co-organise en 2019-2020 un programme culturel d’échanges de jeunes et leurs formateurs avec la fondation Pierre Verger à Salvador de Bahia au Brésil, l’ONG Peniel à Porto Novo au Bénin, et l’association Samba Résille de Toulouse.

Ce programme de mobilités s’inscrit dans le programme européen Erasmus Plus – KA2 de coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques, et de renforcement des capacités dans le domaine de la jeunesse.

IDEM Identités en mouvement s’inscrit dans le modèle du Triangle des Cultures, un concept et un champ d’action développé par l’association Chercheurs d’Autres, qui permet d’identifier et de valoriser un patrimoine culturel commun à trois continents : l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Europe. Ce patrimoine, né d’un drame historique majeur, celui de la colonisation des Amériques et de la déportation de 12,5 millions d’Africains dans le cadre de la traite négrière et du commerce triangulaire (15ème- 19ème siècles), a pour conséquence des séquelles sociales, économiques, psychologiques et politiques, fragilisant les sociétés concernées et impactant les relations internationales.

Les cultures révèlent cependant l’aptitude des groupes humains à la résilience collective,  la capacité à surmonter un choc en se réinventant sur la base d’un métissage des langues, des arts et des sensibilités.

Nos partenaires et nous-mêmes travaillons à notre échelle contre le cours tragique de l’histoire, en s’appuyant notamment sur la formidable fusion des cultures européenne, africaine et amérindienne que le drame initial a fini par engendrer.

IDEM comme nos projets précédents a pour objectifs :

– la valorisation et la diffusion de ce patrimoine culturel, spirituel et musical inscrit sur la Liste représentative du patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO

–  la libre expérimentation et l’innovation artistique à partir de ce patrimoine afin de participer à la construction culturelle de demain. 

Le 20 avril 2019, un groupe composé de 4 jeunes, 4 formateurs (au sens large du terme), et 2 administrateurs de Chercheurs d’Autres du Haut-Maroni a rejoint 10 membres de chacun de nos partenaires pour une première mobilité au Bénin.   Les différentes équipes firent connaissance et eurent un programme commun durant le séjour.

Chacun des participants a été passionné par la richesse de cette première mobilité, surpris de la rapidité à se lier aux autres, de la capacité à surmonter les problèmes de langues, séduit par la richesse culturelle du Bénin.

Cette première mobilité est suivie par une mobilité au Brésil du 21/10/19 au 27/10/19, puis ensuite par la mobilité des autres partenaires sur le Haut-Maroni en février 2020, et finalement en juin 2020 par la mobilité vers le dernier des 4 territoires à Toulouse

Mobilité à Porto Novo, Bénin
21-25 avril 2019

Partenaires locaux :
ONG Peniel Bénédiction

Centre Culturel Ouadada

Centre Songhaï, centre de formation et d’expérimentation en agriculture et élevage biologique (nuits, petits-déjeuners et dîners)

Personnes impliquées : 4 jeunes adhérents de moins de 30 ans, 4 formateurs adhérents adultes, 2 administrateurs par structure soit 40 personnes.
Public du Centre Ouadada, public du Centre Songhaï.

Jour 1 : 21/04/19

Présentations de chacun des membres de la mobilité, discours de bienvenue, présentation du programme et des objectifs de cette première mobilité
Rencontre musicale générale, danses des divers territoires
Repas européen par le Centre Culturel Ouadada
Visite d’un quartier et de places des Vodouns restaurés par le Centre Culturel Ouadada en collaboration avec des artistes locaux et internationaux par Gérard, le directeur du centre.

Jour 2 : 22/04/19
Présentation des ateliers de travail quotidiens : musique, arts visuels, communication,
Inscription de chacun dans les ateliers
Travail dans chacun des ateliers : remue-méninges, proposition des productions à réaliser au fil des mobilités dans chaque atelier.
Atelier Musique Danse : choisir et partager un chant, une musique, une danse, l’apprendre aux autres, le traduire.
Atelier Arts Visuels : présentation des projets individuels et lien au projets communs, prises de vues, interviews, photos
Atelier Communication : partage de pratiques, exposé des outils de communication interne et externe, choix d’outils en fonction de l’objectif, création des premiers outils, questionnements droits d’auteur et de partage.
Visite du quartier brésilien de Porto-Novo et son patrimoine architectural en déshérence, visite du marché.
Jour 3 : 23/04 Ouidah
Départ en bus le matin pour la ville de Ouidah
Visite des différents lieux de mémoire avec un guide professionnel de l’Office du Tourisme, moments très émotionnels.Visite du temple des pythons à Ouidah. La porte du non-retour à Ouidah, moments très émotionnels pour tousSoirée démonstration participative Guyane (tambours, chants, danses Aluku de Guyane) au Centre Songhaï. A noter la participation d’étudiants et visiteurs du Centre Songhaï de différents pays limitrophes.

Jour 4 : 24/04
Travail par ateliers le matin
Après-midi : un groupe part au marché de Porto Novo à la recherche des ingrédients pour le repas international du soir même. Présence du député Mr Aluku et de son équipe, invités suite à la rencontre entre Monsieur Simonet Doudou, Kapiten de Boniville, Aluku de Guyane et la famille béninoise Aluku. Cette rencontre a fait l’objet d’un récit de la plume de l’écrivaine Cécile Benoist de Samba Résille dont voici le récit ci-dessous sur la plateforme internationale Erasmus + de Samba Résille :

https://samba-resille.org/international-platform/2019/05/16/alukus-de-guyane-et-du-benin-simonet-sur-les-traces-de-ses-ancetres-par-cecile-benoist-mobilite-benin-20-26-avril-2019

Un autre groupe part dans la localité voisine Adjarra, marché de ce village réputé pour son artisanat de fabrication de tambours et instruments traditionnels, lieu très réputé au Bénin afin d’acquérir des peaux de tambours et des instruments de bonne facture.

Jour 5 : 25/05
Bilans individuels et collectifs

Les quatre groupes vont se réunir à la Fondation Pierre Verger à Salvador de Bahia du 20 au 28 octobre 2019 

PROGRAMME MOBILITÉ BRÉSIL

21/10 Jour 1

Arrivée et accueil des équipes (Guyane, Toulouse, Bénin)

22/10 Jour 2

Petit déjeuner de bienvenue

Réunion de lancement

Atelier histoire

Présentation des activités culturelles

Conférence de presse du président de la fondation Pierre Verger

Messe afro catholique

23/10 Jour 3

Atelier percussion

Visite marché Sao Joaquim

Repas marché Sao Joaquim

Visite centre historique Pelourinho

24/10 Jour 4

Atelier chant

Visite centre culturel Lage quartier Plataforma

Visite église du Bonfim

Cérémonie candomblé Gege quartier Liberdade

25/10 Jour 5

Atelier danse

Réunion, bilan, expositions des travaux réalisés

Présentation de danse et musique

Barbecue

Repas international

26/10 Jour 6

Aller à Buraquinho

Plage Buraquinho

interaction avec le groupe Samba de Roda

Fête de Xanga

27/10 Jour 7

Départ des équipes (Guyane, Toulouse, Bénin)

 

Suivez nos réseaux sociaux Facebook et Instagram pour l’actualité de ce projet…

Sites web pour plus d’informations :

Plateforme internationale Samba Résille : https://samba-resille.org/international-platform/

Samba Résille : https://samba-resille.org/site/

Fondation Pierre Verger : http://www.pierreverger.org/fr/homepagefr.html