Les voyages des graines et des savoirs

Les voyages des graines et des savoirs

Le voyage des graines
Mars à Juillet 2021
Jardins du Muséum de Toulouse

Des jardins, à vocation botanique ou culturelle, des deux côtés de la Méditerranée se font l’écho des histoires et des usages des plantes bien souvent métissés au cours des migrations.

Un projet de collaboration entre les jardins du Muséum de Toulouse, l’association Chercheurs d’Autres et l’École du Patrimoine Africain à Porto Novo au Bénin.
Ce projet donnera lieu à l’édition du livret intitulé «Le Voyage des graines» en mars puis un échange autour de la médiation scientifique du livret entre professionnels jusqu’en mai 2021.

Né de la collaboration entre les jardins du Muséum de Toulouse et l’Ecole du Patrimoine Africain à Porto Novo au Bénin, ce projet autour de l’histoire des migrations des plantes entre l’Afrique et la France met en lumière les liens forts entre patrimoine naturel et patrimoine immatériel. Les médiateurs du Muséum de Toulouse et du jardin botanique de Porto Novo échangeront pour créer des outils de médiation communs et un dossier pédagogique en lien avec les programmes scolaires destiné aux professeurs. Ce projet tant scientifique que pédagogique donnera lieu à l’édition d’un livret intitulé “Le Voyage des graines” qui sera disponible en version numérique.

Participants au projet :
Deux médiateurs des Jardins du Muséum de Toulouse, France
Deux médiateurs du Jardin des Plantes et de la Nature, Benin

David Crochet, Coordinateur Chercheurs d’Autres (France), Isabel Nottaris, directrice
adjointe du Muséum de Toulouse (France), Franck Ogou, directeur de l’Ecole du
Patrimoine Africain et du Jardin des Plantes et de la Nature (Bénin), Olivier Puertas,
responsable des jardins du Muséum (France), Marc-Alexandre Tareau, ethnobotaniste
chargé de l’élaboration du livret voyage des graines (France)

L’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) a pour misson de contribuer au développement socio – économique des pays et peuples africains, à travers la conservation et la valorisation de leur patrimoine culturel et naturel. L’Ecole a également pour mission de renforcer le réseau des professionnels africains (conservation et mise en valeur) et de mettre en place des programmes permettant la découverte et la réappropriation du patrimoine culturel pour les publics africains.

L’homme et le vivant
Chercheurs d’Autres

Depuis 2008, l’association Chercheurs d’Autres a mené un travail de fond concernant le rapprochement des
hommes via la médiation des patrimoines culturels immatériels.
Grâce à la plateforme Africa 2020, Chercheurs d’Autres construit des espaces structurés autour de différents domaines d’intervention interconnectés et perméables : ethnobotanique, histoire, anthropologie, économie. Il propose de mener la réflexion sur notre lien avec le vivant, partie intégrante du patrimoine immatériel. Ce programme fait le pari d’un avenir construit par l’échange des forces vives entre territoires en valorisant les savoirs collectifs et la diffusion populaire des connaissances via des plateformes tant virtuelles que physiques. Pour l’homme et pour la terre, il y a urgence.

Laisser un commentaire